Carton plein pour les animations de Noël. Samedi soir, les quais et le pont routier châteaulinois étaient noirs de monde au moment du feu d’artifice. Un peu plus tôt, le concours de soupe a, lui aussi, remporté un vif succès, donnant à cette soirée des airs de joyeuse déambule culinaire.

Ce n’est pas tous les jours que l’on peut arpenter, tranquillement, les rues de la cité de l’Aulne, un bol de soupe à la main. Samedi, vers 18 h, nombreux étaient ceux qui se sont retrouvés dans cette situation, ce qui n’a pas manqué de créer une ambiance à la fois décalée et conviviale. Organisé par l’association Traou Coz et animé par Lain Le Gouill au micro, ce concours culinaire (auquel le plus grand nombre était appelé à participer en échange de 3 €) était, aussi, une invitation à déambuler dans les rues de la ville, avec, en prime, des pauses dégustation dans les commerces partenaires de l’opération (la Friterie, la boucherie-charcuterie Le  Toux, les halles, le Clonakilty, le Minuscule, etc.). Près de 20 potages différents sont ainsi passés au crible de la critique populaire. Et, à ce petit jeu, c’est  Jean-Pierre Juguet qui s’en est le mieux tiré, remportant les suffrages et le chèque-cadeau mis en jeu. Sa recette ? à base de potiron, oignon, pomme de terre et panais ? a su séduire le plus grand nombre. « J’y ai ajouté un peu de jus d’orange, de la muscade et du gingembre.

Je pense que c’est le gingembre qui a fait la différence », a malicieusement réagi l’intéressé, commerçant aux halles et adjoint au maire.

« Père Noël, père Noël ! »


Les gamelles vidées, l’heure du feu d’artifice a aussitôt pointé le bout de son nez. Tiré depuis la passerelle pour la deuxième année consécutive par Sylvain Fégar, directeur du garage Renault et président de l’Union des commerçants châteaulinois, le rendez-vous a, une nouvelle fois, attiré un public très nombreux. Sécurité oblige, la municipalité avait installé des barrières de chaque côté du canal. Un spectacle d’un peu plus d’une demi-heure qui a été suivi de l’arrivée du père Noël, sur l’eau, accompagné de quelques embarcations du club d’aviron et très joliment mises en lumière. Parents et enfants sont ensuite venus à la rencontre de Santa, après que ce dernier eût mis pied à terre, le long du quai Colbert, dans un élan plein d’impatience et d’enthousiasme. La soirée n’en était pour autant pas finie. Un vin chaud, offert par l’union des commerçants, était proposé place des halles, tandis que,  de l’autre côté du pont, l’animation proposée par la pâtisserie Desprès et la Cavavin, de Baptiste Gouérou, battait, elle aussi, son plein, avec un petit concert improvisé en prime…
© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/chateaulin/animations-c-etait-noel-avant-l-heure-12-12-2016-11327877.php#y4auJbq8RRetPMdF.99

0 commentaires

Soumettre un commentaire